Monthly Archives: December 2014

LE TOURNANT DE 1950 ET LE COUP DE CAOBANG 7

Cette production ne sera d’ailleurs pas interrompue par l’afflux de l’ar¬mement chinois qui ne peut parvenir à certaines zones lointaines et iso¬lées, notamment au Centre et au Sud. Les unités du Bac Bo bénéficieront donc en priorité des matériels nouveaux en vue de la formation du corps de bataille. En provenance des arsenaux chinois et des stocks du Guo- mindang, ... Read More »

LE TOURNANT DE 1950 ET LE COUP DE CAOBANG 6

Maître du pays utile, après être parvenu à refouler les forces régulières de l’adversaire dans les zones de montagne, il éprouve maintenant un sentiment de supériorité qui se renforce au printemps de 1950 en raison de la sécurité retrouvée des grandes villes de Saigon et de Hanoi, où résident les états-majors. Le Viet-Minh, il est vrai, connaît de nombreuses difficultés. ... Read More »

LE TOURNANT DE 1950 ET LE COUP DE CAOBANG 5

En Haute-Région, le problème est différent. On se souvient de la controverse stratégique consécutive à l’arrivée aux frontières du Guangxi et du Yunnan des éléments du Guomindang en fuite et des forces popu-laires victorieuses. L’évacuation de Cao Bang et des postes isolés de la Haute-Région, préconisée par le général Revers et décidée en Conseil de Défense, avait été laissée, quant ... Read More »

LE TOURNANT DE 1950 ET LE COUP DE CAOBANG 4

LA STABILISATION STRATÉGIQUE Selon la théorie de Mao, la deuxième des trois étapes de la guerre de résistance prolongée se caractérise d’ailleurs par la « stabilisation straté¬gique ». L’ennemi s’efforce alors de consolider les territoires qu’il occupe par la constitution de « gouvernements fantoches », la défense stratégique des grandes villes et des voies de communication. Il convient alors de ... Read More »

LE TOURNANT DE 1950 ET LE COUP DE CAOBANG 3

Les trois ministres du Dai Viet, le vieux parti ultra-nationaliste qui recrute dans l’ancien mandarinat d’Annam et surtout du Tonkin, rallié à Bao Dai par esprit traditionaliste, donnent leur démission. Ils reprochent publiquement à Nguyen Phan Long son ambiguïté à l’égard du Viet- Minh, à la suite notamment de la libération de certains détenus politiques et de contacts douteux avec ... Read More »

LE TOURNANT DE 1950 ET LE COUP DE CAOBANG 2

BAO DAI, L’INDÉPENDANCE ET LA GUERRE L’année 1950 commence pour Bao Dai, chef du nouvel État vietna¬mien, avec l’espoir de renforcer un pouvoir encore bien faible et de don¬ner à l’indépendance acquise sur le papier une réalité plus concrète. L’homme semble assez lucide pour avoir la conscience de l’étroitesse du chemin qui s’ouvre devant lui. Pris entre un Viet-Minh qui ... Read More »

LE TOURNANT DE 1950 ET LE COUP DE CAOBANG

A l’aube des années cinquante, le monde semble n’être sorti de l’après- guerre que pour entrer dans une ère dont les couleurs naissantes ont des reflets d’Apocalypse. En Europe, les deux blocs fourbissent leurs armes. Les pays occiden¬taux qui ont signé en avril 1949 le Traité de l’Atlantique Nord regardent avec inquiétude le resserrement de l’emprise soviétique sur l’Europe de ... Read More »

LA SOLUTION BAO DAI 17

Pour les Vietnamiens qui en subissent directement les chocs et les ravages, l’internationalisation signifie un engagement tragique dans une inexpiable guerre civile. Elle leur donne aussi, à des degrés divers, l’illu¬sion — que l’on pourrait déceler en certaines périodes de leur histoire — de trouver dans le recours à des tiers étrangers la panacée aux problèmes intérieurs, rendus insolubles en ... Read More »

LA SOLUTION BAO DAI 16

En novembre 1949, la Fédération vietnamienne du Travail envoie des délégués à la Conférence des Syndicats d’Asie et d’Australasie qui se tient à Pékin. A cette occasion, Liu Shaoqi prononce un discours exaltant les mouvements de libération dans les colonies, pour lesquels la victoire du peuple chinois doit constituer un exemple en ce quelle a été construite et obtenue grâce ... Read More »

LA SOLUTION BAO DAI 15

Le rapport Revers est également révélateur de l’impuissance inavouée où sont les dirigeants français à trouver une solution qui permette le rétablissement de la paix, en sauvegardant les intérêts et l’emprise de la France sur le pays. Révélateur est le regard que le général porte sur l’internationalisation possible du conflit en laquelle il croit percevoir cette solution : pourquoi la ... Read More »