Indochine

LE VIDE EST COMBLE PAR LE VIETMINH 2

La vacance du pouvoir français créa un vide que les communistes s’empressèrent de combler. Conformément aux directives données pendant la guerre par le Komintern, les partis communistes devaient prendre la tête des mouvements de libération et profiter de la lutte contre l’impérialisme « fasciste » pour coiffer au maximum les organisations nationalistes. En conséquence, dans un appel au peuple annamite ... Read More »

LE VIDE EST COMBLE PAR LE VIETMINH

« Sachant quel était dans l’Union, l’état d’esprit des populations, prévoyant le déferlement des passions natio¬nalistes en Asie et en Australie, connaissant la malveil¬lance des alliés, surtout des Américains, à l’égard de notre position en Extrême-Orient… ». La tournure de ces phrases du général de Gaulle ferait croire que l’auteur avait pensé à tout (et d’abord à pallier le maintien ... Read More »

QUERELLE AVEC LES AMERICAINS 5

Un autre épisode est bien révélateur de l’atmosphère de folie qu’avait fait régner l’insolence gaulliste. W. Churchill savait que son pays, épuisé par cinq années de guerre, avait besoin d’alliés pour contenir la Russie sur le continent. Aussi, lors d’un séjour à Paris effectué à l’occasion du 11 novembre 1945, écouta-t-il avec intérêt les demandes du général de Gaulle concernant ... Read More »

QUERELLE AVEC LES AMERICAINS 4

L’histoire de la crise provoquée par son refus de rencontrer à Alger le président des Etats-Unis revenant de Yalta montre que Charles de Gaulle ne fut pas, comme l’affirme sa propagande, une victime sans tache des Américains. On sait que le général avait été exclu de cette importante réunion et, commentant l’événement dans une conférence de presse, il avait parfaitement ... Read More »

QUERELLE AVEC LES AMERICAINS 3

Manifestement le calcul se révéla faux. Pour être pris au sérieux par Tokyo, pour être obéi par les autorités japo-naises locales, il était inutile d’avoir organisé une résistance, parachuté des armes, traîné des sabres devant les Nippons. Pour que, d’une façon ou d’une autre, l’armée française captive fût libérée, réarmée, placée sous les ordres de n’importe quelle personnalité, il fallait ... Read More »

QUERELLE AVEC LES AMERICAINS 2

Et si cependant aucun de ces soldats n’était jugé digne de prendre la tète des forces françaises libérées, de Gaulle pouvait jouer une autre carte : la chance lui avait donné un homme capable de le représenter là-bas. En effet, le 25 août 1945, quatre Français de la D.G.E.R. (service du contre-espionnage) sous les ordres du commandant Jean Roger, dit ... Read More »

QUERELLE AVEC LES AMERICAINS

Pendant qu’en Indochine toutes les positions tenues par les blancs étaient prises d’assaut et la souveraineté française démantelée, dans le Pacifique la supériorité américaine avait continué à s’affirmer. Se rapprochant par bonds successifs du Japon, l’aviation des Etats-Unis fut bientôt à même d’entreprendre des bombardements massifs sur les villes japonaises. A partir de juillet, il devint clair que le dénouement ... Read More »

LE JAPON AURAIT-IL VOULU SE RAPPROCHER DE LA FRANCE ? -4

Au Japon, dès le printemps 1944, les représentants de la grosse industrie, de la finance, de la politique étrangère et même certaines personnalités des forces armées avaient agi. Us obtinrent un premier succès lorsque, le l^juin 1944, la chute de Saigon créa une crise politique qui amena le cabinet Tojo à démissionner. M. Koiso, qui lui succéda, constitua un conseil ... Read More »

LE JAPON AURAIT-IL VOULU SE RAPPROCHER DE LA FRANCE ? -3

La pénurie d’aluminium qui en résulta constitua un goulet d’étranglement majeur pour l’industrie de guerre nippone dont la production baissa dans des proportions catastrophiques. Le pétrole manqua presque totalement. Le stock le plus important réalisé au début de 1942 atteignait 2 360 000 mètres cubes. A la fin de 1944, les réserves étaient tombées à 95 000 mètres cubes, pour ... Read More »

LE JAPON AURAIT-IL VOULU SE RAPPROCHER DE LA FRANCE ? -2

La référence au cas anglais est mauvaise car la Grande- Bretagne a bénéficié d’une conjoncture exceptionnellement favorable. La Royal Navy surclassa toujours numériquement la marine allemande. De plus elle fut puissamment aidée par ses alliés. Très vite les Etats-Unis, officiellement neutres, lui apportaient une aide sans cesse croissante. En septembre 1940, ils cédaient à l’Angleterre 50 destroyers contre la remise ... Read More »