LES FONDEMENTS

EMPIRE ET LIBERTÉS 11

Politiquement, c’est une force potentielle régionale qui bénéficie de la neutralité bienveillante du pouvoir au nom de la liberté des cultes. Georges Mandel, ministre des Colonies depuis avril 1938, lui accorde même une reconnaissance officielle. Pourtant, dès 1936, Pham Cong Tac a été mis en relation avec le prince Cuong De, par l’intermédiaire de l’importateur japonais Matsushita, un personnage que ... Read More »

EMPIRE ET LIBERTÉS 10

En effet, si l’analphabétisme est encore la dominante, le développement de la scolarisation et du quoc ngu ont permis à un nombre croissant de Vietnamiens, surtout dans les agglomérations, de manifester une grande soif d’apprendre, l’homme instruit, pour ne pas dire le lettré, restant au sommet de la hiérarchie des valeurs. L’intelligentsia, qu’elle soit engagée ou non, traditionaliste ou révolutionnaire, ... Read More »

EMPIRE ET LIBERTÉS 9

La Cochinchine, en ces années de crise, voit aussi reparaître les pousses d’une nouvelle et prudente floraison révolutionnaire. Il n’est plus ques¬tion, en effet, de prétendre s’emparer à visage découvert ou par la vio¬lence d’une scène que la répression a vigoureusement dégagée. Aux rescapés de celle-ci viennent se joindre de nouveaux éléments, ce qu’on appelle les « retours de France ... Read More »

EMPIRE ET LIBERTÉS 8

Âgé de dix-neuf ans, le jeune homme est vu par les Français comme un exemple d’harmonie culturelle entre l’Orient et l’Occident. Il a passé une dizaine d’années en France pour y recevoir une instruction occidentaie sous la direction de l’ancien Résident supérieur Charles. De retour dans son pays en 1932 avec ce mentor, il assume aussitôt ses fonctions impériales sous ... Read More »

EMPIRE ET LIBERTÉS 7

Pour l’heure, sa disparition correspond au reflux de la Révolution. Le Parti, exsangue, cherche son viatique sous l’aile de Moscou. Il y trouve la solidarité internationale, et l’appui du Parti communiste français en particulier. Le resserrement des liens avec le Komintern, apparent dans le congrès plus ou moins fantôme de 1935 à Macao, s’accompagne d’une mise en veilleuse des tendances ... Read More »

EMPIRE ET LIBERTÉS 6

Le patriote a cependant émigré. Aide-cuisinier sur un bateau français sous le nom de Ba, il est parti en 1911 vers l’Europe, s’initiant à l’Oc¬cident en Angleterre et en France. A Paris, il a retrouvé d’autres Viet-namiens, regroupés dans des associations clandestines, « Travailleurs d’outre-mer » ou « Patriotes vietnamiens ». Il racontera plus tard comment la lecture des « ... Read More »

EMPIRE ET LIBERTÉS 5

RÉVOLTES ET CRISE (1928-1932) Les déceptions accumulées et l’échec de l’expérience Varenne ont pour effet de radicaliser une bonne partie de l’intelligentsia. Hormis les Consti¬tutionnalistes, nombre d’intellectuels, n’attendant plus rien des autorités françaises, s’orientent vers des voies plus extrêmes. Le mécontentement qui fermente au sein des nouvelles masses prolétariennes leur apporte un argument et une force qui l’orientera vers une ... Read More »

EMPIRE ET LIBERTÉS 4

La colonie, c’est aussi la piastre, dont le cours est élevé par rapport au franc, la piastre qui est une monnaie lourde aux mains des sociétés capitalistes, et capricieuse entre celles d’un petit colonat attiré par la spé¬culation sur le caoutchouc. Son importance est liée au prodigieux déve¬loppement économique dont l’hévéaculture est l’exemple le plus spectaculaire : de 410 000 ... Read More »

EMPIRE ET LIBERTÉS 3

Des réformes sont donc attendues, la S.F.I.O. ayant adopté sur la question coloniale une position réaliste et libérale, favorable à une éman¬cipation progressive, mais en se refusant à assimiler la lutte nationaliste à celle du prolétariat mondial. Le Parti Constitutionnaliste de Cochin- chine apporte immédiatement son soutien à Varenne, par ailleurs franc- maçon comme Bui Quang Chieu. La première mesure ... Read More »

EMPIRE ET LIBERTÉS 2

Ce peuple de coolies, continuellement en semi-chômage, forme un ensemble que le dénuement soumet à toutes les servitudes et à toutes les violences, imputables aussi bien aux maîtres et aux contremaîtres indi¬gènes qu’aux Blancs adeptes de la manière forte. Mais avec les mutations dues à l’essor économique de l’après-guerre, et au développement des entreprises de grande envergure, ce nouveau prolétariat ... Read More »