RÉUNIFICATION

LA GUERRE DE LA RÉUNIFICATION 19

En elle-même, l’opération est un tour de force. Elle permet le sauvetage de 1 373 Américains et de 5 595 Vietnamiens, l’ambassadeur Martin clô¬turant officiellement la liste. A 8 heures du matin, le 30 avril, un dernier groupe de Marines quitte les locaux de l’ambassade. Depuis le début des départs organisés, il y aura donc eu, selon les chiffres donnés ... Read More »

LA GUERRE DE LA RÉUNIFICATION 18

Dans ce contexte, à l’aube du 29 avril, le commandement révolution¬naire reçoit un message du Bureau politique qui confirme l’ordre de lan¬cer l’ultime assaut : « Attaquez sans tarder le repaire de l’ennemi… Brisez toute tentative de résistance, coordonnez l’offensive et les soulèvements pour libérer totalement la région Saigon-Giadinh… Liquidez les résis¬tances qui se manifestent en d’autres secteurs, dans le ... Read More »

LA GUERRE DE LA RÉUNIFICATION 17

A Saigon en tout cas, les ambassades étrangères ferment leurs portes, sauf l’américaine, la française, la japonaise et la belge. Thieu s’envole enfin pour Formose, en catimini, dans la nuit du 25 au 26 avril. Deux jours auparavant, le président Ford n’a-t-il pas déclaré à La Nouvelle- Orléans-. « La guerre du Vietnam est bien finie pour l’Amérique » ? ... Read More »

LA GUERRE DE LA RÉUNIFICATION 16

Quoi qu’il en soit, le lendemain, 21 avril, le président sud-vietnamien annonce solennellement sa décision non sans avoir reproché aux États- Unis leur irrésolution et leur manquement aux engagements pris. C’est effectivement la consécration de l’échec de la politique améri¬caine, à travers le départ d’un homme qui en a été l’incarnation depuis son accession au pouvoir en 1965. A l’inverse, ... Read More »

LA GUERRE DE LA RÉUNIFICATION 15

Par-dessus tout, l’exemple du Cambodge est venu confirmer, durant cette deuxième décade d’avril, s’il en était beoin, l’attitude négative des États-Unis. En effet, l’étau s’est peu à peu refermé sur Phnom Penh, avec la chute de Neak Luong et le contrôle des révolutionnaires sur le Mékong. Après avoir maintenu une ligne ferme en refusant l’évacuation totale des per-sonnels américains, Kissinger ... Read More »

LA GUERRE DE LA RÉUNIFICATION 14

Le 4e Corps d’armée, lui, est stoppé à Xuanloc, au nord-est de la capitale, par les rangers et les parachutistes de la 18e division sud-viet¬namienne du général Le Minh Dao, renforcés par une brigade de blindés, des éléments de la 25e division, et soutenus par l’aviation dont les bases sont proches. La place est un verrou primordial pour protéger précisé¬ment ... Read More »

LA GUERRE DE LA RÉUNIFICATION 13

Cette activité d’une opposition élargie, mais sans véritable dynamisme et peu efficiente, est encouragée par une manœuvre française tendant à évincer du pouvoir ce président de plus en plus contesté. L’initiative, conduite à Saigon par l’ambassadeur de France Mérillon, aurait son origine à Paris, au niveau de la plus haute autorité, c’est-à- dire du président de la République Giscard d’Estaing. ... Read More »

LA GUERRE DE LA RÉUNIFICATION 12

Le 29 mars, sans combat, sans insurrection populaire non plus, les forces révolutionnaires entrent dans Danang. Elles contrôlent maintenant le nord du pays. Un matériel considérable tombant entre leurs mains, elles peuvent désormais concentrer leurs efforts sur la conquête du sud et de Saigon. Leur progression s’est d’ailleurs poursuivie et se poursuit encore en d’autres secteurs. Dans le Vietnam central, ... Read More »

LA GUERRE DE LA RÉUNIFICATION 11

Enfin, la route 7-B a été choisie comme voie d’évacuation. Secondaire, étroite, pratiquement à l’abandon avec nombre de ponts détruits et de coupures, elle est d’une praticabilité incertaine. Menant en direction du sud-ouest à la ville côtière de Tuyhoa, située à plus de 200 kilomètres de Pleiku et traversant la province de Phubon, elle offre l’avantage de la discrétion et ... Read More »

LA GUERRE DE LA RÉUNIFICATION 10

Les préparatifs, engagés depuis plusieurs mois, s’accélèrent donc en janvier et en février 1975. Les infiltrations par les voies aménagées s’in¬tensifient. A la suite de la visite à Hanoi, fin décembre 1974, du général soviétique Viktor Kulikov, les arrivages de matériels russes au Nord- Vietnam se sont multipliés. Les services de renseignement américains notent que des Migs sont disposés à ... Read More »