QUERELLE AVEC LES AMERICAINS 5

Un autre épisode est bien révélateur de l’atmosphère de folie qu’avait fait régner l’insolence gaulliste. W. Churchill savait que son pays, épuisé par cinq années de guerre, avait besoin d’alliés pour contenir la Russie sur le continent. Aussi, lors d’un séjour à Paris effectué à l’occasion du 11 novembre 1945, écouta-t-il avec intérêt les demandes du général de Gaulle concernant l’armement des forces françaises.

De retour à Londres, le premier ministre transmit la requête du général au président américain. Approuvant les demandes gaullistes, il ajoutait : « Je m’y suis déclaré favorable, sachant fort bien que dans un avenir pas très lointain les armées américaines seront rapatriées et que les britanniques éprouveront de grandes difficultés à entre-tenir outre-mer des forces importantes, ce qui est contraire à notre façon de vivre et hors de proportion avec nos ressources. »

La réponse du président Roosevelt fut à peine croyable. « Quel que fût son désir, il n’avait, disait-il, aucune autorité pour équiper l’armée française afin de lui permettre d’être à la hauteur de ses responsabilités d’après-guerre ». Il ajoutait d’autre part : « Vous savez, bien entendu, qu’après la chute de l’Allemagne, il me faudra rapatrier les troupes américaines aussi rapidement que le permettront les moyens de transport. »

A voir: agence voyages au vietnam | circuits vietnam cambodge | Baie d’along Vietnam
Churchill stupéfait demanda alors : « Si les Français n’ont ni armée équipée ni le temps d’en créer une qui ait de l’expérience, comment sera-t-il possible de maintenir l’Allemagne de l’Ouest au delà de la ligne tenue actuellement par les Russes ? Il nous est impossible d’entreprendre cette tâche sans votre aide et celle de la France. Tout risque donc de crouler rapidement comme après la dernière guerre ». Le président américain ne voulut pas revenir sur sa position et il suggéra que les Français fussent équipés avec le matériel allemand capturé.
Comment donc le général de Gaulle aurait-il pu demander une faveur à un allié qu’il avait aussi visiblement exaspéré ?

En Indochine tout aurait dû être différent. Et durant l’été 1945 tout aurait été autre si la France avait eu pour chef un véritable diplomate. La preuve en est que l’hostilité manifestée par les Américains à l’égard de notre retour dans la colonie (qui se poursuivit après la mort du président Roosevelt, donc qui n’était pas causée par lui) ne survécut pas au départ de Charles de Gaulle. Rapidement Washington comprit où se trouvaient ses vrais intérêts… et de guerre coloniale impie, la lutte en Indochine se transforma en croisade contre le communisme.
Bientôt on vit le président Truman (qui avait écarté de Gaulle de la conférence de Potsdam) donner des instructions pour accélérer la fourniture d’armes à notre corps expéditionnaire, et le Secrétaire d’Etat Dean Acheson déclarer que les Etats-Unis étaient déterminés à soutenir la France dans la guerre d’Indochine. J.F. Dulles expliqua l’appui américain par cette phrase : « Ce que nous faisons en Indochine nous dispense de frais beaucoup plus coûteux dans la défense de nos intérêts vitaux dans le Pacifique. »

L’aide américaine fut si considérable que, le 27 janvier 1954, l’ambassadeur des Etats-Unis à Saigon put annoncer que, de 1950 à 1953, les Etats-Unis avaient fourni à la France, pour les besoins de la guerre d’Indochine, plus de 400 000 tonnes de matériel de guerre comprenant 1 400 chars, 350 bateaux de guerre, 150 000 armes légères. Le 6 mars 1954, Christian Pineau, membre de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale, révélait que les Etats- Unis supportaient cette année 78,5 % des dépenses de la guerre d’Indochine et la France 21,5% seulement.
De tels chiffres parlent d’eux-mêmes. Et pourtant, pour l’éternité, l’Histoire dira que Charles de Gaulle ne put demander aux Américains de faire libérer et réarmer les dizaines de milliers de soldats franco-indochinois internés par les Japonais et qu’il ne put se servir immédiatement de cet atout décisif.

Besuchen Sie uns unter: Rundreise Vietnam günstig

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*